Thumbnail preview

Social Week Report – 7 novembre

7 novembre 2014 Social Week Report 0 Écrit par elhoste

SOLITUDES PERDUES SUR LA ROUTE DU RHUM

Gurvan Le Guellec, journaliste à L’Obs, est en colère : les marins de la Route du Rhum 2014 sont sur-connectés, trahissant l’esprit même de la prestigieuse course en solitaire. Ces dernières années, le monde de la voile a peu à peu cédé à une tendance lourde, celle de la médiatisation croissante des skippers, affublés d’une technologie de pointe permettant de les suivre en direct, 24h/24.

Les réseaux sociaux sont naturellement au cœur de cette stratégie d’exposition médiatique. « Si quelqu’un veut suivre la course, il faut qu’il soit sur Twitter », explique Matthieu Honoré, chargé de communication digitale de la Route du Rhum. Même si les concurrents de la course transatlantique ne sont pas encore contraints à partager du contenu, la direction du Vendée Globe a elle déjà franchi le pas, avec des obligations médiatiques pour tous les participants.

Cette année, c’est sans doute Tanguy De Lamotte qui remporte la palme du meilleur communicant. Son compte Twitter affiche ainsi plus de 24 000 followers cumulés. Plus fort encore, le bateau de Tanguy est équipé d’un dispositif permettant de le suivre en continu. Enfin, le skipper court sous les couleurs d’Initiatives Cœur, au slogan explicite : « 1 clic-1 cœur ». Pour chaque like ou partage de la page Facebook du projet, des fonds sont reversés à l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Ce mélange des genres ne convainc pas tout le monde. Puriste parmi les puristes, Olivier de Kersauson fustige ces « courses en solitaire sans solitude ». Plus poétique, le navigateur français Francis Joyon regrette une époque où il était encore possible « d’être coupé de tout », de « vivre en harmonie avec les éléments ».

Côté sponsors, en revanche, pas question de se priver d’un outil de communication populaire. Et pour la direction de la Route du Rhum, les médias sociaux sont la promesse de s’attirer un public plus jeune.

LES RÉSEAUX SOCIAUX CHINOIS VOLENT LA VEDETTE À FACEBOOK

Et si on vous demandait de citer les cinq plus grands réseaux sociaux au monde ?

Bon, Facebook, d’accord, c’est facile (1,35 milliard d’utilisateurs). WhatsApp, c’est encore bon, avec 600 millions d’utilisateurs. Mais pour les trois restants, ça se complique… Le top 5 mondial des réseaux sociaux ne comprend pas Instagram (200 millions d’utilisateurs), encore moins LinkedIn (186 millions), et même pas Twitter (284 millions).

Aux 2e, 3e et 5e marches du podium, on trouve en fait trois réseaux sociaux chinois, appartenant tous à l’entreprise Tencent. Complètement inconnus du grand public occidental, QQ compte pas moins de 829 millions d’utilisateurs, tandis que QZone et WeChat en revendiquent respectivement 645 et 438 millions. La compétition n’est évidemment pas un exemple de fair-play puisque Facebook est interdit en Chine.

we-are-social-20141103-digital-statshot-002-v01.pdf-720x539

D’après L’Opinion, Tencent pourrait à terme décider d’investir dans son service de messagerie instantanée WeChat et poursuivre une stratégie d’expansion plus agressive. Mais en dehors du marché chinois, protégé, Tencent sera cette fois en concurrence frontale avec le mastodonte Facebook et WhatsApp.

La bataille décisive pourrait bien se jouer en Inde, où WhatsApp a fait état d’une progression prometteuse. En embuscade tout de même, le concurrent local, Hike, qui a levé 65 millions de dollars au mois d’août, et le japonais Line, qui compte déjà quelque 30 millions d’utilisateurs dans le pays.

DE CAHORS À PORT-AU-PRINCE, LES RÉSEAUX SOCIAUX POUR DOPER LE TOURISME

Cette semaine, Ladépêche.fr, le portail d’informations du Grand Sud, nous délivre une bien étonnante vérité : les socionautes seraient « nettement passionnés par le Lot ». C’est l’agence Social Média qui le dit, dans son étude des destinations françaises apparaissant sur les réseaux sociaux. Le Lot arrive à la deuxième place, derrière la Manche.

Il faut dire que le Lot a mis toutes les chances de son côté en professionnalisant sa stratégie de communication et en faisant du bouche à oreille numérique sa priorité. La marque « Esprit Lot » a même été créée, permettant à toute une communauté d’amoureux du Lot de se retrouver. Le hashtag est un succès et la page Facebook regroupe plus de 26 000 abonnés, qui peuvent partager leurs histoires de vacances, bons plans et autres photos de famille sous le soleil de Midi-Pyrénées.

À plus de 7 000 kilomètres de là, les réseaux sociaux constituent également la clef de voûte d’une stratégie de reconquête touristique. Dans les Caraïbes, Haïti, qui souffre depuis les années 1980 d’un déficit d’image, espère redorer son blason via Instagram, raconte Courrier International.

Des jeunes instagrameurs sont ainsi au cœur d’une campagne de promotion massive, qui aspire à diffuser des clichés positifs de l’île et faire revenir les touristes. Un « Instameet Haïti » serait même en préparation : huit instagrameurs influents ont déjà prévu de s’y retrouver, promettant de partager leurs clichés avec près de 5 millions d’abonnés.

ON EN PARLE AUSSI

Quel est ton film d’horreur préféré ?

1L’outil de gestion des réseaux sociaux HootSuite a dévoilé une très belle campagne de communication parodiant les plus grands films d’horreur. Pinterest devient ainsi Pinhead dans Hellraiser, YouTube laisse s’échapper Samara de The Ring, LinkedIn fait la promotion de l’American Psycho Patrick Bateman, Facebook se transforme en Shining, Instagram immortalise Le projet Blair Witch, et Les Oiseaux de Twitter attaquent le brushing d’une belle blonde. « N’ayez plus peur des réseaux sociaux » (« Social media doesn’t have to be scary »), prônent ainsi les six visuels.

Réconciliation sans filtre sur Instagram

3Bon coup de pub pour Instagram cette semaine ! Rihanna est de retour sur le site de partage de photos, et elle ramène avec elle ses 13 millions d’abonnés. À l’origine de la brouille, des clichés seins nus de la star qu’Instagram avait censurés, provoquant la colère et le retrait de la chanteuse. Il faut croire que Rihanna a rongé son frein durant ces six mois d’absence, puisqu’elle a partagé pas moins de 23 photos en 3 jours.

Flop pour le perfect body de Victoria’s Secret

2Victoria’s Secret, la marque de sous-vêtements glamour, a fait un faux-pas remarqué avec sa dernière campagne publicitaire, simplement intitulée « le corps parfait ». L’association faite entre minceur et perfection (brochette de mannequins longilignes à l’appui) n’a pas manqué de révolter les internautes, qui ont lancé une pétition largement relayée sur les réseaux sociaux. Carton plein sur Twitter pour le hashtag #IamPerfect, qui dénonce le body shaming encouragé par la marque américaine.

 

 

Laisser un message

Combien font 2 + 2 =