Thumbnail preview

2015 : QUELLES RESOLUTIONS RP ?

18 décembre 2014 Relations Publics 0 Écrit par sfloresgarcia

resolution2015 (2)

N°1 – Arrêtons de parler « relations presse » et parlons « relations publics »

Les journalistes ne représentent plus qu’une source d’information parmi de nombreuses autres. Limiter sa communication à un cadre « relations presse » au sens traditionnel du terme revient à renoncer à une foule de possibilités d’interactions directes avec l’ensemble des publics de l’entreprise.

L’opinion ne se contente plus de lire la presse pour être convaincue et avoir confiance. L’opinion se nourrit des pièces d’un puzzle formé par une infinie diversité de sources et de commentaires. Ce qui se trouve dans la presse est complété, amendé, confirmé ou infirmé par la « foule connectée » qui joue individuellement, consciemment ou non, le rôle de leaders d’opinion en fonction de son activité sur la toile.

Faire des relations presse en supposant que l’on peut extraire symboliquement les journalistes du reste des influenceurs / publics est une idée dépassée.

N°2 – Penser comme un média

Une entreprise doit se placer au centre et à la source des conversations qui la concernent au lieu de les subir. Elle doit  s’inspirer des évolutions profondes du journalisme et des médias pour réinventer sa relation avec ses publics et les outils qu’elle emploie pour la gérer. Le Web 2.0 a été un accélérateur qui a bousculé l’industrie des médias, et qui oblige à penser ses RP différemment.

Penser comme un média, c’est anticiper leurs besoins autant dans le fond que dans la forme,  s’adapter à leurs manières de travailler.

Penser comme un media, c’est aussi se mettre à la place de leurs publics et anticiper leurs besoins en information : qu’est ce que le lecteur de X va aimer dans mon information ? Comment présenter cette information pour quelle séduise le lectorat de Y ?

Mais aussi et surtout créer autour de soi de « l’attention médiatique » en collant à l’actualité, en étant dans l’ère du temps et en s’adaptant aux codes du moment.

N°3 – Travailler le contenu …
La plus belle information du monde n’est rien sans contenu !

Décider quels contenus publier revient à déterminer quelles sont les associations que l’on souhaite établir avec sa marque, les valeurs que l’on veut communiquer et sous quelle forme il est le plus efficace de le faire. Il est également important de décider ce que l’on souhaite faire relayer par les médias et ce qui est destiné à attirer le grand public.

Pour répondre à la question initiale : toute information peut devenir un bon sujet si son contenu répond à un besoin, s’il est inédit, s’il colle à une actualité, s’il s’insère  à un contexte précis et peut nourrir  simultanément différentes cibles.

N°4 – … mais aussi  le contenu multimedia

La vogue des infographies n’est pas un hasard. Pas plus que le succès de Pinterest ou celui d’Instagram. L’information circule mieux en image. Le vieil adage selon lequel « une image vaut 1000 mots » n’est pas toujours fondée sur un plan sémantique mais il est indéniable que l’ère du texte brut est révolue.

N°5 – Défendre une opinion

Une stratégie RP est aussi le moyen de défendre un positionnement, des convictions, des parti-pris, des discours. Partager un point de vue, le défendre vis à vis des médias et influenceurs, être précurseur et dire pourquoi, c’est aussi devenir l’acteur de référence d’un secteur. Résultat : la marque ou l’entreprise que les médias voudront contacter pour recueillir une réaction ou un point de vue.

N°6 – Mesurer !

On ne le répètera jamais assez : placer la mesure au premier plan est aujourd’hui indispensable pour tout professionnel des RP, qu’il soit représentant d’une marque ou d’un produit en particulier, en agence ou en entreprise.

Plus le volume de sources et de données médias augmente (TV, radio, presse, Web, forums, réseaux et plateformes sociales…), plus les insights recueillis grâce aux solutions de monitoring et d’analyses deviennent indispensables.

Les données viennent alors en appui de la stratégie. Or l’étape préliminaire à toute stratégie « data driven » est de comprendre ses objectifs à long terme, et même ses objectifs « business » plutôt que de se focaliser sur des activités isolées. Pour en savoir plus, téléchargez notre template de reporting RP.

Et vous? Quelles évolutions prédisez-vous pour les RP en 2015? Prévoyez-vous d’adapter votre stratégie? N’hésitez pas à compléter cette liste de résolutions en nous faisant part de vos idées et commentaires.

Laisser un message

Combien font 9 + 4 =