Thumbnail preview

Social Week Report – 12 juin

12 juin 2015 Social Week Report 0 Écrit par elhoste

im1

Avec l’arrivée d’Apple News, la concurrence se durcit sur la news en ligne ! Le Social Week Report vous explique pourquoi Facebook pourrait avoir du souci à se faire. Dans l’actu aussi, YouTube soigne ses artistes en localisant les viviers de fans potentiels, et Google pourrait compter les calories de vos repas sur Instagram.

NEWS EN LIGNE : LA CONCURRENCE S’ÉTOFFE AVEC L’ARRIVÉE D’APPLE

Cette semaine, Apple a dévoilé depuis San Francisco quelques nouveautés lors d’une désormais traditionnelle Keynote, tenue à l’ouverture de sa grand-messe annuelle, l’Apple Worldwide Developers Conference.

Les médias en retiennent principalement le lancement, très attendu, d’Apple Music, un service de streaming musical payant qui pourrait empiéter sur les plates-bandes de Spotify et de Deezer. Passée peut-être plus inaperçue, l’arrivée de l’application Apple News, également annoncée par Tim Cook, devrait pourtant venir se positionner sur un marché très stratégique, celui de la news en ligne.

Au moins deux des puissants GAFA, Google et Facebook, sont en effet déjà sur les rangs, le premier avec Google News, le second avec Instant Articles. Snapchat n’est pas en reste, avec son service Discover, qui propose des contenus originaux spécialement pensés pour son jeune public. Mais la compétition semble plus frontale entre Facebook et Apple, puisqu’il s’agit bien pour les deux géants de s’imposer sur le segment de l’hébergement natif d’articles, proposés directement par des partenaires prestigieux. Pour Le Monde, les grandes plateformes cherchent à ainsi à devenir des « intermédiaires de distribution entre les médias et leurs lecteurs ».

Côté Apple, on annonce qu’une vingtaine de grands éditeurs ont déjà signé pour expérimenter News, qui sera mise à disposition dès cet automne dans les pays anglophones. Ces derniers devront donc adapter leur contenu à l’interface de l’application. Et la firme à la pomme promet une présentation particulièrement soignée, une ergonomie exceptionnelle ainsi qu’une sélection intelligente… tout comme Facebook. « Plus je lis, plus l’application s’améliore pour me proposer des histoires qui m’intéressent », résume ainsi Susan Prescott, vice-présidente du marketing produit chez Apple. Côté médias, on espère faire le bon pari et s’attirer de nouveaux lecteurs ainsi que des revenus supplémentaires.

Malgré une force de frappe inégalée, News aura tout de même un défi de taille à relever : attirer en nombre des utilisateurs vers une application qui ne propose QUE de l’actualité – quand le panaché Facebook vous donne AUSSI des nouvelles de vos amis. Par ailleurs, l’expérience Instant Articles est jugée peu concluante par Business Insider, qui relève le nombre très modeste d’articles mis en ligne par les partenaires de Facebook depuis le lancement, pourtant très discuté, de la fonctionnalité. Chez Facebook, on rappelle qu’il s’agit pour le moment d’un « produit-test », qui a vocation à être étendu.

ON EN PARLE AUSSI

YouTube localise vos fans

youtPlus besoin d’un agent ou d’un organisateur de tournée, YouTube mâche le travail aux artistes avec un nouveau service baptisé « Music Insights ». Il s’agit en fait de statistiques détaillées proposées par la plateforme d’hébergement, qui permettent aux artistes de savoir à quel endroit leurs vidéos ont été les plus vues, et sont donc (possiblement) les plus populaires. De quoi sonder les communautés de fans dans les moindres détails, ville par ville. YouTube promet ainsi des données précieuses aux artistes, permettant aussi d’identifier leur chanson la plus populaire avec un décompte de vue incluant les posts par les autres utilisateurs. Rien de bien révolutionnaire pour TechCrunch, qui souligne que les plateformes de streaming Pandora et Spotify proposent déjà des services de statistiques avancées similaires. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs contre 80 millions pour Pandora et 60 millions pour Spotify, YouTube a, il est vrai, des arguments de poids pour battre la concurrence sur ce terrain. Mais il s’agirait aussi pour la filiale de Google de se racheter une image auprès des artistes, quelques mois après une bisbille de taille concernant les termes contractuels du nouveau service musical payant (« Music Key ») que YouTube compte lancer à la rentrée.

Google veut compter les calories

calGoogle chercherait-il à nous faire culpabiliser avant l’été ? Alors que la mode du « food porn » nous permettait de nous pourlécher les babines sans états d’âme, voilà qu’on apprend que le géant américain chercherait à développer un compteur de calories intelligent ! Si le projet « Im2Calories » aboutissait, il pourrait bientôt :

1/ identifier les clichés contenant de la nourriture ;

2/ évaluer le nombre de calories du plat concerné ;

3/ nous gâcher un peu le plaisir du coup.

Certes, Google précise que ce projet d’intelligence artificielle pourrait intéresser les chercheurs en épidémiologie et en santé publique, mais on dit franchement NON au comptage automatique des calories sur Instagram, le réseau qui compte plus de 178 million de clichés taggés #food et 56 millions de photos identifiés par le hashtag #foodporn. Une pratique mondiale, qui selon Wired, aurait profondément changé le secteur de la restauration en donnant une « voix » aux chefs et à leurs œuvres d’art culinaires. Une voix, certes, mais surtout un outil marketing d’une redoutable efficacité pour les restaurants, qui disposent désormais d’une carte en ligne bien plus appétissante qu’un vulgaire menu.

 

Emilie-Lhoste-V1-2

 

Laisser un message

Combien font 5 + 6 =